C’est au CDI (Centre de Documentation et d’Informations) du lycée que les élèves de la classe de seconde ISAS se sont rendus au cours du mois d’Octobre afin de mettre à profit leurs talents de limiers dans le cadre d’une exposition sur les aventurières et les aventuriers de l’aéronautique et du spatial.

Ce n’est pas moins de neuf sujets qui ont été proposés à la classe et que les élèves ont travaillé par groupes. Des frères Montgolfiers à Katherine Johnson, en passant par Louis Blériot, Amélia Earhart ou encore les héros de l’aéropostale, c’est tout un panorama des grands noms de l’aéronautique et du spatial que les élèves ont pu découvrir et faire connaître aux autres élèves du lycée par le biais d’une exposition de leurs travaux au sein même du CDI. « Comment Charles Linbergh pilotait-il son Spirit of Saint-Louis ? » « Quelle chaîne de montagnes a traversé Adrienne Bolland ? », « Qui étaient les wing walkers ? »  ou encore « Quelles furent les conditions de la traversée de la manche par Blériot ? » autant de questions passionnantes qui trouveront leurs réponses dans cette exposition !

Un travail de recherche qui fait la part belle à une transdisciplinarité centrée sur l’aéronautique. En effet, le personnage de Katherine Johnson a été mis à l’honneur dans plusieurs disciplines, notamment en Anglais avec l’étude du film Hidden Figures  mais également en Français par la lecture du roman biograhique Combien de pas jusqu’à la lune de Carole Trebor ; des œuvres qui retracent le parcours de cette mathématicienne de génie qui, tout en restant dans l’ombre, a rendu possible le programme Apollo 11.

Inspirant !

Jean Pinta

Ce fut un cours bien particulier pour les élèves de la classe de seconde ISAS (Initiations aux Sciences Aéronautiques et Spatiales), non seulement parce qu’il s’est tenu un samedi après-midi mais surtout parce que la salle de classe n’était autre que le hangar 12-C d’ Aviatik CAP 68 à LFGB (Habsheim).

Ce samedi Ier octobre les élèves de la classe de seconde ISAS se sont rendus à l’aérodrome d’Habsheim afin de faire un lien entre la théorie et la pratique, et quoi de mieux pour entamer le chapitre « Étude des aéronefs » que d’aller les étudier in situ. Bravant une météo à ne pas mettre un avion dehors, c’est avec une curiosité certaine que les élèves ont pénétré dans le hangar d’Aviatik au milieu duquel trônait le FJWPD, l’ulm trois axes de l’aéroclub, un savannah XL de chez ICP, dans sa livrée bleue et blanche.

Les élèves ont d’emblée remarqué les (très) nombreux post-it numérotés qui couvraient à la fois l’extérieur et l’intérieur de l’appareil ; et munis d’un quizz et d’un stylo ils se sont lancés dans la découverte des différents constituants d’un avion : entre « bord d’attaque », « intrados », et autres « tube pitot » ou «saumon » c’est tout un vocabulaire et une architecture qu’ils ont pu découvrir, ou redécouvrir pour certains, qui affichent déjà de bonnes connaissances dans le domaine.

Le quizz terminé, quelques vis quart de tour plus loin, et c’est le GMP (Groupe MotoPropulseur) qui se dévoile sous nos yeux. Un rotax 912 ul de 100cv dont je présente le fonctionnement et les différents composants.

Une présentation qui me sert de point d’appui pour aborder la visite pré-vol que je mène avec les élèves qui peuvent déjà mémoriser non seulement les points essentiels à vérifier avant tout utilisation de l’appareil mais également l’aspect sensoriel de ce genre de vérification qui mêle à la fois la vue et le toucher.

Ayant la possibilité d’avoir accès au hangar contigu les élèves ont pu découvrir non sans un vrai enthousiasme cinq autres types d’ulm trois axes : Nynja, Tetras, Dynamic WT9, Jodel, et même un X-Air. Entre tube et toile, bois et toile, tout métal ou composite, le groupe a pu faire l’expérience de la pluralité du monde de l’ulm et la diversité des matériaux qui composent un aéronef.

Pour finir, après un petit tour à l’extérieur du hangar qui nous a permis de découvrir l’agencement de l’aérodrome et la localisation essentielle de la manche à air, nous nous sommes retrouvés dans la « cabane » d’Aviatik, un club-house cosy tout en bois équipé pour les briefings (avec vidéo-projecteur et tableau) pour terminer l’étude de l’aérodrome par l’analyse de la carte VAC : carte d’approche et tour de piste publié. (Photo des élèves dans la « cabane »)

Jean PINTA

Enseignant du BIA de la classe de 2nd ISAS

Article paru dans la revue mensuelle de la Fédération d’ULM cliquez ICI

Article paru dans le mag du Cercle Aéronautique du Parlement (en page 17) cliquez ICI