Historique

L’actuel Lycée Polyvalent Jean-Jacques HENNER, né officiellement le 1er septembre 2001, est l’héritier, sur un site unique, de deux communautés qui ont choisi de fusionner :

  • Le Lycée Professionnel Industriel et Commercial

Crée en 1947 sous le sigle Centre d’Apprentissage. Il deviendra successivement Collège d’Enseignement Technique en 1957, Lycée d’Enseignement Professionnel en 1992. Il saura évoluer au rythme des réformes nationales, mais aussi des besoins régionaux en main d’œuvre qualifiée. Cette politique de proximité avec le tissu économique reste d’actualité. Les relations denses et régulières qu’entretient le lycée avec les entreprises, permettent d’insuffler rigueur et réalisme dans les formations.

  • Le Lycée d’Enseignement Général et Technologique Jean-Jacques HENNER

Dès 1803, est lancé le projet d’ouverture du « Collège » qui voit en 1888 la construction d’un bâtiment au centre ville (actuellement C.R.A.C.). En 1906, l’école municipale est séparée du collège et en 1960, le collège devient lycée; ce dernier est nationalisé en 1968. En 1973, le collège obtient son autonomie. Évoluant et se diversifiant dans sa carte de formation, l’établissement s’installe à la rentrée 1991 sur le site actuel.

 

Qui est Jean-Jacques Henner ?

Jean-Jacques Henner, l’homme qui donna son nom au lycée d’Altkirch fut un peintre de grande renommée.
Né le 5 mars 1829 à Bernviller, il fréquenta de 1841 à 1844 le collège d’Altkirch où très tôt son professeur de dessin fut frappé par son talent.
Placé vers 1844 dans l’atelier de Gabriel Guérin à Strasbourg, Henner développe de plus en plus ses capacités et devient un artiste à part entière. Il obtient en 1858 le prix de Rome avec sa composition «Adam et Eve trouvant le corps d’Abel». Ceci lui permet de partir à Rome, comme élève à la Villa Médicis de 1858 à 1864 où il réalisera «Suzanne au bain», «le Petit Pêcheur», et «Madeleine couchée». Il revient à Paris en 1864, où il meurt en 1905, laissant sa dernière toile inachevée. Un monument à sa gloire fut érigé devant sa maison natale en 1911.
La majorité de ses œuvres sont rassemblées au musée JJ Henner à Paris : http://www.musee-henner.fr/